L’Eté Indien aux Nefs – Un chapeau de paille d’Italie

« Le matin de ses noces, Fadinard passe par le bois de Vincennes où Cocotte, sa jument, s’empare d’un chapeau de paille qu’elle prend pour du foin et le mange. Sous le chapeau : Madame Beauperthuis, en conversation tendre avec Emile, son cousin à la mode de Bretagne, beau, grand, fort et légionnaire. Pour Madame Beauperthuis, c’est la catastrophe. Si elle reparaît chez elle sans le joli chapeau en paille d’Italie, son mari brutal et jaloux devinera la duperie et dieu sait ce qui arrivera ! Il faut en trouver un autre, aujourd’hui même et identique ! Emile, le beau légionnaire, promet de la sortir de ce mauvais pas. Il va retrouver le malotru Fadinard, le forcer à de plates excuses et surtout demander réparation : qu’il se débrouille, cet impoli, pour remplacer le chapeau détruit ! »

Voilà pour le prologue qu’on ne voit pas. De cet événement anodin, Eugène Labiche tire une comédie en cinq actes conduite à une allure vertigineuse où se mêle quiproquos, événements inattendus et situations improbables. Sur scène on y retrouve pas moins de 39 comédiens et chanteurs entre le bourru prudhommesque, la vierge effarouchée, l’amoureux maladroit, l’amoureuse délaissée, le bravache, le mari jaloux, le sourd indécrottable, la baronne écervelée, le factionnaire abruti et une noce de folie, chantante et gesticulante qui sème le chaos partout où elle déboule.

Bref, la chasse au chapeau de paille devient une randonnée folle et jubilatoire.

Théâtre ICARE

De Eugène Labiche / Mise en scène Christophe Rouxel

Continuer la lecture de L’Eté Indien aux Nefs – Un chapeau de paille d’Italie